J’ai testé RankMath , une alternative à Yoast SEO

Jusqu’à présent, quand on parlait de plugin inévitable pour lancer un site sur WordPress, je criais sans hésiter YOOOOOAST ! RankMath est une extension SEO, qui permet de « travailler » le référencement naturel de son site web : gérer ses titles ou descriptions par lot, mais aussi les redirections, générer un sitemap ou même audit SEO avec les points à améliorer. Contrairement à YOAST, il est complètement gratuit, et avec une utilisation illimitée si vous avez plusieurs sites. Voici une présentation de RankMath pour vous en faire un avis !

test de Rankmath

C’est quoi une extension SEO ?

Pour la faire court, une extension SEO va vous rappeler les bonnes pratiques du référencement naturel, en vous affichant des petits voyants pour vous dire « heyyyy, tu as oublié de faire ça« . Mettre tous les voyants au vert ne vous assure pas de prendre la première place sur un mot clé, mais ça y contribue ! L’extension SEO va vous afficher dans une checklist quels sont les critères On Page à respecter aux yeux de Google.

Oui, mais j’ai déjà YOAST, SEOpress et des extensions dédiées !

Si vous avez déjà un plugin SEO comme YOAST, SEOPress ou autre, Rank Math vous propose un import automatique au moment de la création du compte. C’est à dire que vous allez importer automatiquement les réglages que vous aviez fait, pour ne pas pénaliser votre site web en terme de référencement naturel, et surtout pour ne pas avoir à tout recommencer.

Rank Math détecte automatiquement dans vos extensions celles qui vont être en doublon en terme de fonctionnalités et dont les paramètres doivent être importés

Il y a YOAST par exemple, ci vous aviez déterminé des titles d’une certaines façons, vous allez importer vos variables sur Rank Math. J’utilisais un plugin indépendant pour gérer les redirections 301, donc Rank Math me propose d’importer le travail réalisé !

import rank math

Vous l’aurez compris, en centralisant plusieurs fonctionnalités, Rank Math va vous permettre aussi d’alléger votre liste d’extensions (et moins on en a, mieux c’est !)

Les fonctionnalités de Rank Math

RankMath est un plugin SEO gratuit pour WordPress, qui propose une tonne de fonctionnalités. J’ai essayé de vous lister les plus importantes ci-dessous

Relier à la Search Console

Rankmath va utiliser l’API de Google pour afficher de la data de search console directement dans votre backoffice. L’idée c’est de proposer du travail pré-maché, avec des tableaux plus faciles à lire que si vous faites un export CSV depuis Search Console (exemple ci-dessous avec le requêtes qui apportent le plus de trafic ou de clic sur votre site). Vous allez encore pouvoir alléger votre site en supprimant l’extension Google Kit Sit !

résultat de search console

Gérer son sitemap

Le sitemap d’un site est un fichier (XML) qui est généré à la racine de votre site web et que vous soumettez aux moteurs de recherche, pour lui dire quelles URL il doit suivre et indexer (les pages, les articles, les images etc..) Cela aide Google à bien comprendre votre site et suivre tous les liens.

Editer son fichier robots.txt et .htaccess

Des fonctionnalités qui étaient payantes sur YOAST et qui sont accessibles gratuitement sur RankMath dans la section « General Settings »

Gérer les redirections

Pouvoir faire une redirection est une fonctionnalité primordiale si vous êtes amené à faire évoluer votre site. N’étant pas à l’abris de changer un contenu de place ou même de site, il faut être capable de dire à Google que votre contenu a changé définitivement d’adresse : c’est le principe de la redirection 301 et cette fonctionnalité est intégrée dans RankMath.

redirection

Si vous utilisez un autre plugin de redirection, RankMath importe automatiquement votre liste d’URL déjà redirigée et désactive l’application d’origine. Encore une application en moins allez-vous me dire ? Oui, mais sur RankMath, pas possible d’importer un fichier pour gérer des redirections par lots, à voir si c’est vraiment nécessaire pour vous !

L’optimisation sur page

Quand vous écrivez un article, vous pouvez (comme sur YOAST), choisir une requête cible, et optimiser le contenu de votre page : en vert c’est bien, en orange peut mieux faire et en rouge à corriger. Jusque là, rien d’innovant !

Le but est d’atteindre la note de 100/100 au niveau de l’optimisation du contenu et donc les chances de ranker avec votre article ! Ce sont des conseils élémentaires, comme par exemple vérifier si

  • le mot clé principal est dans le title, dans la description, dans l’URL
  • si le mot clé est placé assez haut dans la page
  • si il est répété assez souvent dans la page mais pas avec excès
  • si le contenu est suffisamment long
  • si les alt des images sont bien renseignés
  • si vous avez des liens externes et un bon maillage interne
  • etc….
analyse seo

RankMath propose une liste plus importante de critères mais aussi la possibilité de choisir 5 requêtes cibles (le premier mot principal et les autres secondaires). Quand vous commencez à taper un « focus keyword », vous voyez des suggestions apparaître (à partir de google suggest)

suggestions de keyword

Gérer les erreurs 404

RankMath propose de vous faire remonter automatiquement les erreurs 404 liées à votre site, et ainsi les corriger en faisant des redirections ou en éditant les liens brisés (activez l’option dans « dashboard »)

Un compteur de liens

Sur votre backoffice dans la liste des pages ou des articles, vous voyez (comme pour YOAST) les pastilles de couleur de RankMath. Cela vous indique alors si il faut éditer l’article pour apporter des ajustements et optimiser le référencement de la page. Sur cette liste, vous verrez aussi :

  • le nombre de liens externes
  • le nombre de liens internes
  • le nombre de liens entrants (les backlinks)
liens avec rank math

RankMath est un train de mettre en place une fonctionnalité supplémentaire au niveau des liens, une option de suggestion de maillage interne (pratiques pour ceux qui ont des gros blogs et qui ne souviennent plus que deux articles peuvent facilement être connectés)

L’optimisation des images

Rankmath n’intervient pas directement sur le poids ou la taille de l’image mais plutôt sur les attributs manquants. Si je ne peux que vous recommander de bien renseigner le ALT des images, ça arrive d’oublier. Et même si ce n’est pas très grave, ce n’est pas non plus très bien ! Alors RankMath propose de remplacer les alt manquants en fonction de différentes variables (nom du fichier, titre de l’article, nom de l’image suivi du titre de l’article etc). Si vous prenez soin de bien nommer vos images, vous pouvez choisir « filename », le alt de l’image sera automatiquement son nom.

alt image

Cela évite encore une fois d’utiliser un plugin dédié à ça ! Ce qui est valable pour le alt des images l’est aussi pour le titre, je vous rappelle comment optimiser les images dans cet article : https://www.jeremy-vaucher.com/referencement/optimiser-le-referencement-des-images

L’audit SEO

En un coup d’oeil, RankMath vous donne un score SEO avec une note globale sur 100 ainsi que les bons points et les points à améliorer : ludique et amusant !

audit SEO rankmath

Configuration des extraits enrichis

RankMath vous propose de paramétrer les « rich snippet » : c’est une façon de pouvoir présenter son contenu différemment dans les résultats de Google, en répondant directement à une demande de l’internaute. Vous avez certainement déjà vu cela pour les recettes de cuisine non ? Cela marche pour différents types de présentation : la liste des événements, les titres de chanson, les vidéos, les avis ou étoiles etc…

Au lieu de mettre les mains dans le code et d’essayer de comprendre la notion de « shema.org » ou « snippet », RankMath vous mâche le travail, en générant automatiquement le rendu, vous avez uniquement à remplir les champs liés. Par exemple, pour une recette, choisissez « recipe » puis indiquez les ingrédients, le type de recette, le temps de préparation etc…

rich snippet

Afficher le score SEO sur votre site

Mais ça, ça ne sert strictement à rien 🙂

afficher score seo

Installation pas à pas !

Je vous montre comme ça se passe avec un site existant. Le didacticiel est vraiment appréciable et permet d’installer Rank Math en 2 minutes, transfert des données compris !

install rank math

Installez l’extension depuis votre backoffice (ou à télécharger ici). La première étape consiste à créer un compte, vous recevrez votre login et mot de passe par mail. A chaque fois que vous utilisez l’extension sur un site, vous aurez simplement besoin de renseigner cette combinaison pour la connecter l’extension à votre compte;

Suivez les étapes, notamment l’import de données (vu précédemment) mais aussi relier votre site à Search Console via RankMath.

search console

Votre extension est maintenant installée et des paramètres par défaut sont appliqués : ils ne mettent pas en danger le référencement de votre site. La liste de fonctionnalités étant importante, je vous invite à suivre le guide de RankMath pour tout paramétrer correctement : https://rankmath.com/kb/how-to-setup/

Le risque des extensions gratuites

Vous vous demandez comment Rank Math arrive à vivre en proposant plus de fonctionnalités gratuites pour un nombre illimité de sites que YOAST n’en propose en payant 39€ (par site). C’est la magie de la concurrence !

Est ce que ça restera gratuit ? Oui, à ce jour, RankMath annonce que toutes les fonctionnalités présentes resteront gratuites, mais que des modules payants supplémentaires seront proposés ! On peut aussi se demander si ils ne veulent pas nous rendre dépendant à l’outil puis ensuite mettre un abonnement payant 🙂

Autre point souvent fréquent : on trouve une extension géniale gratuite mais le business model du développeur ne tient pas longtemps, il se décourage et l’extension est abandonnée. Ce n’est pas le cas de RankMath je vous rassure, qui affiche déjà plus de 100.000 téléchargements et de nouveaux projets !

Mon avis sur RankMath

Je n’ai pas encore déployé RankMath sur tous mes sites mais j’ai tout de suite aimé :

  • la tonne de fonctionnalités gratuites. Dire que j’hésitais à prendre un abonnement payant chez YOAST !
  • le regroupement de plusieurs extensions dans une seule : j’aime optimiser, et l’optimisation d’un site, ça passe aussi par sa structure, son poids, son temps de réaction ! Plus il y a d’extensions, plus il y a de risque que le site soit lourd ou confronté un jour à un bug. Pour ma part en moyenne, RankMath va me permettre de supprimer 5 autres extensions !
  • toujours d’un point de vue optimisation, j’aime bien l’idée de pouvoir désactiver ou activer ce dont on a besoin dans une extension : RankMath est une extension avec plein d’options gratuites, à la carte
  • le coté enrichissant et formateur apporté par RankMath : les possibilités sont énormes mais l’aide aussi. Systématiquement, pour chaque action paramétrable dans le plugin, il y a un lien vers un guide ou une FAQ

Comme toutes les extensions SEO, RankMath ne fera pas de miracle, le fait de l’installer sur votre site ne vous propulsera pas en première position sur Google, considérez que c’est un guide !

Pour vous faire une idée du plugin, 2 solutions : vous l’installez mais vous risquez des conflits avec vos extensions existantes (prenez soin de les désactiver avant) ou alors vous testez la démo de RankMath ici : https://demo.rankmath.com/wp-admin/

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*