Migrer un site sur WordPress : les étapes

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais dernièrement, mon blog a subi du changement ! J’ai décidé de migrer plusieurs sites sur celui-ci ! La question n’est pas ici de savoir pourquoi j’ai fait ça mais plutôt de vous expliquer comment j’ai migré l’ensemble d’un site WordPress en quelques clics. Quand on migre un site vers un autre, il y a plusieurs paramètres auxquels il faut faire attention pour ne pas endommager le référencement. Je vous propose donc un tutoriel en 6 étapes pour migrer facilement votre site wordpress.

Pourquoi avoir besoin de migrer un site sur WordPress ?

Je préfère le dire tout de suite : si vous changez de nom de domaine (changez l’adresse du site), vous n’avez pas besoin d’installer un nouveau site et de migrer tout le contenu ! Migrer le contenu d’un site est nécessaire :

  • si vous changez d’hébergeur : exemple, vous avez créé votre site sur e-monsite ou Wix et vous souhaitez le mettre sur WordPress
  • si vous rapatriez le contenu d’un site et que vous le mettez sur un autre site.

Ici, je vous propose de découvrir comment prendre du contenu sur un site A (fait avec WordPress), et le mettre sur un site B (fait lui aussi avec WordPress)

La démo de cet article sera écrite par rapport à la migration du site guide-du-referencement.com vers jeremy-vaucher.com/referencement. J’ai tout simplement décidé de regrouper plusieurs sites sur lesquels j’écrivais sur un même site (celui qui porte mon nom en l’occurrence).

Sauvegarder le sitemap du site A

Dans quelques minutes, votre site A va disparaître, absorbé par le site B. Le contenu lui sera toujours là, mais les URL (les adresses des pages) vont être vite oubliées. Je vous recommande donc d’afficher votre site map, le sauvegarder ou au moins copier coller toutes les URL dans un fichier excel. Cela vous permettra plus tard de faire les redirections 301, pour ne pas perdre le référencement et donc les internautes.

Normalement si vous avez l’extension YOAST, votre sitemap est généré automatiquement et pour y accéder, ajoutez /sitemap_index.xml après l’adresse de votre site

exemple : https://www.jeremy-vaucher.com/sitemap_index.xml

sitemap d'un site

Exporter son site A

Je me connecte au site A, à savoir guide-du-referencement.com puis je clique dans le menu sur Outils > Exporter. Choisissez « Exporter tout le contenu ». Le contenu, c’est la matière, vous allez donc exporter tout ce que vous avez écrit et ajouté dans vos pages (articles, pages, images mais aussi les commentaires etc….)

A cet endroit là, vous remarquerez déjà que vous pouvez déjà choisir d’exporter un type de contenu uniquement (exemple : que les articles du blog par exemple)

exporter contenu

Cliquez sur « télécharger le fichier d’export », cela aura pour effet de placer sur votre ordinateur un fichier xml, avec l’ensemble des données à l’intérieur !

Importer le fichier XML sur le site B

Maintenant que votre contenu se trouve dans un fichier, il s’agit de l’importer sur le site B. Connectez-vous au backoffice du site B puis cliquez sur Outils > Importer.

importer contenu

Vous avez la possibilité d’importer le nom de l’auteur ou d’assigner les articles à un auteur existant, ce que j’ai fait ! Cliquez sur « envoyer » et laisser WordPress faire le reste

A plusieurs reprises, j’ai eu une page blanche, sans message d’erreur pendant l’import. J’ai relancé 3 fois jusqu’à obtenir le message de confirmation. Pas d’inquiétude, si vous avez besoin de relancer, cela ne créé pas de doublon. Si vous avez un gros site et que vous préférez faire par type de fichier, vous pouvez déjà importer tous les médias (images) puis ensuite faire la même chose avec les articles et les pages

import wordpress

Une fois que c’est fait, WordPress vous l’indique par un message, il vous reste à vérifier puis faire les ajustements nécessaires à la main.

Dans mon cas par exemple, j’ai migré plusieurs sites avec différentes catégories sur un même site. Une fois les articles migrés, j’ai pris soin de les affecter dans les nouvelles catégories puis de supprimer les anciennes catégories, qui ont été migrées elles aussi.

Exemple : cet article était rangé avant dans la catégorie « Extension » et se trouve maintenant sur mon site dans la catégorie « WordPress » mais aussi « Monétiser » : https://www.jeremy-vaucher.com/wordpress/winamaz

J’ai pris soin aussi de noter les URL de toutes les catégories pour pouvoir les rediriger vers les nouvelles, et éviter ainsi les erreurs 404 (voir plus bas)

Faire les redirections 301

C’est la partie la plus importante en terme de référencement. Pour bien comprendre l’enjeu, imaginez que vous aviez écrit 30 articles, et que ces articles ne soient pas redirigés. Google a indexé des articles, et vous a positionné peut être en première page pour tel ou tel contenu. Si des internautes ouvrent votre site après avoir fait une recherche, ils tomberont directement sur une page d’erreur.

La redirection 301 permet donc de dire à Google « heyy regarde, tout mon contenu à changé d’adresse et se trouve maintenant ici » !

redirections 301

Pour essayer, cliquez sur ce lien de l’ancien site https://tuto-wp.com/seo/sitekit/ et voyez comment il est redirigé vers la bonne catégorie de mon nouveau site.

Pour gérer les redirections, j’utilise l’extension « Redirections », très simple, efficace et gratuite. Il suffit pour chaque page de renseigner :

  • L’URL source : c’est la page qui doit être redirigée
  • l’URL cible : c’est la nouvelle page qui va s’ouvrir
  • le type de redirections, par défaut, laissez « redirections 301 »

Prenez soin de tout rediriger, pour éviter les erreurs 404 et le coup de bâton de Google, c’est à dire les articles, les pages, les catégories, les étiquettes et votre page d’accueil.

Ce plugin permet de créer un fichier de redirections sur excel et l’importer, je vous proposerai un tuto plus complet à ce sujet ! Etant donné que j’avais une vingtaine d’articles, j’ai décidé dans cet exemple de le faire à la main comme dans la capture ci-dessus. Plus d’infos sur les redirections dans cet article -> https://www.jeremy-vaucher.com/referencement/redirections-301

Réécrire les URL : images et liens internes

Vous n’avez peut être pas pensé à ça, mais c’est pourtant important d’y remédier. Quand vous avez écrit des articles au fur et à mesure, vous avez inséré sans le savoir l’ancienne adresse URL de votre site dans vos contenus, que ce soit en insérant des images ou en faisant des liens internes entre vos pages.

url des images

Pour les liens internes, pas de souci : comme vous avez géré précédemment les redirections, cela ne « cassera pas » votre site. Ceci dit, ce n’est pas très propre de laisser traîner des anciennes URL sur un site !

Pour les images, le problème se pose vraiment puisque quand vous avez migré votre site, vous avez migré les images, avec l’ancienne adresse

Vous ne vous en rendrez pas forcément compte tout de suite puisque l’image étant hébergée sur le site A, elle s’affichera quand même sur le site B mais à long terme, cela va poser plusieurs soucis

  • vous allez oublier l’ancien hébergement et vos images seront supprimées le jour ou votre domaine va expirer
  • ce n’est pas très bon pour votre référencement

Pour remédier à ça, je vous invite à corriger toutes les URL de votre site : mais PAS A LA MAIN !! Le travail serait beaucoup trop long, il y a un plugin gratuit qui fait ça très bien sur WordPress : il s’agit de UPDATE URLS. En une minute, vous allez à la fois changez tous vos liens internes mais aussi les URL de toutes les images de votre site !

réécrire URL
  • Télécharger le plugin UPDATE URL
  • Renseignez l’adresse de l’ancienne URL
  • Renseignez la nouvelle URL
  • indiquez dans quel contenu vous souhaitez réécrire les URL

L’extension va parcourir tout votre contenu et réécrire correctement toutes les URL dans les pages, les articles etc…

lien corrigé

Indiquer à Search Console que vous avez changé d’adresse

La dernière étape consiste à dire à Google : j’ai changé d’adresse, c’est par ici. Pour cela, vous pouvez passer par la Search Console ! Si vous n’avez pas branché sur votre site sur Search Console, il faut penser à le faire avant de migrer, par ici les explications

informer google

Connectez-vous sur Search Console puis rendez-vous dans Paramètres > Changement d’adresse.

Ouvrez le tableau de bord du site A (souvenez vous, votre « ancien site » puis dites vers quel site vous souhaitez le migrer).

La migration prendra quelques jours

C’est terminé, et maintenant ?

Maintenant il ne vous reste plus qu’à croiser les doigts. Si vous aviez de l’adsense sur votre site, vous aurez peut être une petite baisse de revenus provisoire, le temps que tout se recale correctement (le temps aussi que le nouveau site soit accepté tout simplement)

liens brisés

Comme je ne suis pas du genre à attendre que Google m’envoie une alerte pour détecter les 404 sur mon site, j’installe provisoirement une extension qui va détecter si des erreurs 404 ressortent de mon site (une redirection de redirections qui n’auraient pas suivi par exemple). C’est souvent le cas avec les liens internes et je n’aime pas en laisse traîner. C’est le job de Broken Link Checker, extension que je vous invite à essayer !

Sinon, il existe un tas d’outils en ligne capables de trouver des liens brisés, je vous en ai propose une liste non exhaustive ici

broken link checker

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*