J’utilise SEObserver et voici mon avis

Seobserver est un outil dédié à mesurer les performances SEO d’un site (le votre ou ceux de vos concurrents) mais surtout évaluer le potentiel SEO sur une requête donnée ! Avec ce logiciel SEO, vous allez donc à la fois faire de l’analyse de votre progression (ou de la progression de vos concurrents), surveiller les backlinks mais surtout regrouper toutes les infos nécessaires avant de prendre des décisions en ce qui concerne le référencement naturel d’un site web. Découvrez ma présentation de Seobserver pour vous en faire un avis, et pourquoi pas à votre tour tester les 7 jours d’essai !

Une des raisons pour lesquelles j’écris, c’est que ça m’aide à comprendre. Tel un bon lycéen qui fait ses fiches de cours, cette méthode me permet de bien cerner les caractéristiques d’un outil mais en plus de partager un avis.

Si je vous dis tout ça, c’est qu’avec SEObserver, j’ai eu beaucoup à écrire car l’outil est monstrueux ! N’employons pas le terme d’usine à gaz qui est trop péjoratif : je dirais plutôt qu’en vous connectant sur SEObserver, vous entrez un peu dans le cerveau de Kevin, un spécialiste du SEO : comme mon câblage n’est pas forcément fait comme le sien, j’ai dû m’accrocher !

Il y a des passerelles entre toutes les pages de l’interface ainsi que des datas à gogo : c’est ce qui le rend SEObserver à la fois très complexe à cerner mais aussi très passionnant !

présentation et tuto sur seobserver

SEObserver, ça sort d’où ?

Malgré sa consonance anglaise, SEObserver est un outil made in France, développé par Kévin Richard, un SEO depuis 2007 : Seobserver a donc été imaginé par un gars de terrain, pour répondre à des vraies problématiques (celles de ses clients) : un outil qui n’a pas été développé en priorité pour le business mais qui répond à des vrais problèmes, ça ne peut qu’être un bon outil vous ne pensez pas ?

Si vous voulez tester SEObserver, c’est 7 jours de version gratuite ! https://www.seobserver.com/

Saisissez votre CB (mettez une petite alarme pour ne pas avoir de mauvaise surprise) et testez ! Ensuite il faudra payer au min 99 euros par mois pour la première offre : ça peut paraître cher mais attendez de voir la suite !

tarifs de seobserver

7 jours, c’est court pour se rendre compte de la puissance de l’outil et réussir à le prendre en main : Benjamin de l’équipe support (très réactif d’ailleurs) a accepté de me prolonger de quelques jours pour que je puisse vraiment tout explorer ! Je vais essayer de vous faire un résumé de toutes les fonctionnalités de SEObserver.

Sur SEObserver, vous trouverez toutes les infos nécessaires pour évaluer la qualité d’un site ou d’un nom de domaine : nombre de liens, ancres des liens, nouveaux liens, mot clés etc …

Avantage principal : un outil « tout en un »

SEObserver intègre plusieurs fonctions : plus besoin d’un outil pour trouver des idées de mots clés, un autre outil pour suivre le positionnement, analyser les backlinks ou encore faire un audit SEO : SEObserver est un espèce de couteau suisse du logiciel SEO !

La SERP Machine

Sur la page d’accueil de votre outil SEO, vous avez deux options :

  • taper un mot clé
  • taper une URL

Pour le coup, on ne peut pas dire que ce ne soit pas épuré !

En tapant un mot clé, vous afficherez un historique des SERP. Pour un mot clé donné, vous verrez donc en un coup d’oeil quel site a progressé sur ce mot clé, quel site a baissé ! Exemple avec « montre GPS » :

taper un mot clé dans la SERP machine
tapez un mot clé dans la SERP machine

SEObserver vous affiche les résultats des SERP en deux colonnes : à gauche la version ancienne (il y a 8 jours par défaut) et à droite le dernier scan (les dernières heures / minutes). Il est intéressant de voir à gauche ceux qui ont perdu des positions et à droite ceux qui en ont gagnées. C’est personnalisable en cliquant tout en haut à droite, choisissez la période de comparaison (de 7 jours à plusieurs mois)

analyse des SERP

Cette page web me dit par exemple que sur les 6 derniers jours, la requête « Montre GPS » a évolué : Irun a perdu sa première place, décathlon est passé de la deuxième à la 1ère place, que « Running addict » a gagné 12 places etc…. Globalement, la SERP n’a pas bougé, les 10 premières places sur la première page sont toujours les mêmes.

Comment ça vous pourriez le faire vous même tous les jours dans un fichier excel et en navigation privée ?

Mais ce qui est intéressant, ce n’est pas de voir le classement ou l’évolution, c’est d’essayer de comprendre pourquoi « untel »a chuté et pourquoi « machin truc » a progressé !

Seobserver est un outil d’analyse que les autodidactes vont adorer car avec ça, vous allez pouvoir chercher par vous-même, observer et pourquoi pas reproduire ! L’outil porte bien son nom !

On va prendre maintenant une requête complètement différente : « créer un site ».

Pas de gros changement dans le top 10, les gros s’échangent la place mutuellement, mais on voit que le 11 ème a pris une grosse claque, en baissant de 71 places. Si je compare sur une période de 30 jours, je constate juste qu’il a repris sa place d’origine !

evolution serp

En cliquant sur le petit carré central, on obtient un résumé des SERP pour chaque site. Exemple : Jimdo, qui était plutôt dans une moyenne de top 10 passe maintenant plutôt dans le top 20 sur cette expression clée .

résumé des SERP

En haut à droite de chaque tableau, il y a une zone « filtre », ça permet par exemple d’afficher ceux qui ont gagné plus de xx positions, perdus plus de yy places etc…

Quand le résultat affiche « IN », c’est que c’est un nouveau site, qui rentre dans le top 100 de la SERP, à l’inverse « OUT » indique qu’il a été éjecté. Il y eu par exemple du ménage en page 3 de google avec 6 éjections en dehors de la SERP !

site out sur siteobserver

Depuis la SERP machine, vous pouvez commencer une analyse des backlinks, en cliquant sur cette petite icône (flèche rouge)

analyse backlinks

La petite flèche noir (ancrage ci-dessus) permet soit de voir

  • soit les backlinks
  • soit d’ouvrir google et faire un site:nomdusite (pour voir le nombre de pages indexées)
  • soit de voir les mots clés

La petite flèche rouge ci dessus est un raccourci de la page d’accueil de Seobserver, qui permet d’accéder à la fiche d’identité d’un site, et c’est ce que je vais vous présenter plus bas !

La fiche d’identité d’un site web

Vous pouvez accéder à la fiche d’identité de votre site (ou de n’importe quel site) depuis la home du backoffice de Seobserver, en tapant son URL

C’est un tableau de bord qui affiche moultes données permettant de faire de l’analyse :

Les indicateurs de Majestic

Seobserver nous affiche en haut à gauche les 3 métriques spécifiques à Majestic, à savoir

  • le trust flow (indicateur de confiance des liens)
  • le citation flow (indicateur de puissance des liens)
  • mais surtout le ration entre trustflow et citationflow : plus le % est levé plus le netlinking est de qualité
  • le topical trust flow (pour vérifier la thématique des sites qui sont auteurs du linking)
metriques

Des données liées aux indices

Pour calculer le trustflow, le citationflow et le topical, Majestic se base sur différents indicateurss comme :

  • les domaines référents : 47 dans l’exemple ci dessus signifie que le site est mentionné sur 47 sites différents
  • les pages référentes : dans mon exemple juste au dessus je vois 360. Ce qui signifie que j’ai 360 pages (sur 47 sites différents) qui font des liens vers le site en question. Cela permet de voir si il y a beaucoup de liens en sitewide (un même lien sur plusieurs pages, sur des zones communes comme les menus ou le footer).
  • L’indicateur IP indique le nombre d’IP différentes faisant un lien vers le site. Si vous avez 1 à cet endroit, c’est que les 47 domaines référents sont du même réseau, pas terrible aux yeux des moteurs de recherche !
  • les redirections notables : dans le cas de mon site jeremy-vaucher.com, ça affiche bien 4, car j’ai en effet transféré le contenu et le jus de plusieurs de mes sites vers ce blog.
  • La ligne suivante affiche les liens EDU et GOV, des liens qui pèsent plus lourds que les autres pour la popularité de votre site web !

L’analyse des ancres de liens

Un petit graphique à droite donne un aperçu des 10 ancres les plus utilisées : a trop vouloir optimiser les ancres des backlinks, vous risquez d’attirer l’oeil de Google et donc une pénalité ! Vous avez le détail plus bas, à condition de débloquer un crédit, je vous en dirai plus un peu plus loin dans l’article !

les ancres de liens sur SEObserver
Les ancres sont les mots sur lesquels sont faits les liens vers votre site (backlinks)

Enfin, l’historique des métriques et du trafic

Deux petits graphiques permettant de voir l’évolution

  • des métriques (TF, CF et Topical)
  • du trafic organique du site
  • des mots clés permettant de placer le site dans les 10 premières pages de résultats
historique metrique

Voila pour les données offsite ! Tout y est ! Juste en dessous, le bloc « données onsite » affiche des infos permettant d’analyser l’ancienneté du site et son évolution (un lien vers webarchive, le nombre de pages indexées). Le fait de déboquer la vue avancée (en payant un crédit) permet de dévoiler plus d’infos sur les backlinks et les mots clés ! Voyons d’abord comment fonctionne les crédits

Les crédits, comment ça marche sur Seobserver ?

Vous avez testé les 7 jours gratuits, et vous avez pris un abonnement payant, le moins cher pour commencer (99 euros par mois). Dans cette offre, vous pouvez avoir le détail des backlinks et mots clés sur lequel le site se positionne, pour un total de 100 sites possibles à suivre chaque mois. Le fait de débloquer crédit permet d’accéder à l’ensemble des données des options ci dessous

Débloquer un crédit vous permet aussi d’ajouter un site à la « watch list » : ça permet de recevoir une alerte quand un backlinks est fait vers un des sites que vous suivez

Ranking : le suivi des positions

Vous pouvez créer des campagnes pour suivre un ou plusieurs sites.

Cela permet d’enregistrer la SERP machine pour l’ensemble des mots clés que vous voulez, sur le nombre de sites que vous voulez. On va prendre un exemple si vous préférez. Cliquez sur Rankings > Campagnes >Ajouter campagne

Je vais reprendre l’exemple avec le site du GR20 et ses concurrents. Je créé une campagne que j’appelle « GR20 », jusque là c’est facile

créer une campagne de suivi

Ensuite, il suffit de renseigner

  • les mots clés
  • les URL à suivre

Pour les mots clés, plusieurs options : soit la méthode manuelle, où vous tapez sans réfléchir les mots clés que vous pensez être intéressant de suivre, soit vous utilisez l’outil niche finder de Seobserver pour déterminer les meilleurs mots clés, ceux qui ont le plus de volumes de recherche. Je préfère la solution 2 !

trouver les meilleurs mots clés sur seobserver

J’exporte la liste et je la copie colle dans le champs « suivre ces mots clés ». Vous vous souvenez, je vous ai dit : vous n’êtes pas limité en terme de campagne de suivi mais vous ne pouvez suivre « que » 150 mots clés. Ce quota de 150 est mal vendu en réalité, car ce n’est valable que dans le cas où vous suivez les mots clés tous les jours (actualisation quotidienne des résultats).

Si vous êtes moins gourmands et qu’une actualisation tous les 7 jours vous suffit, vous pouvez monter à 1000 mots suivis, voire même 4500 si vous ne souhaitez qu’une actualisation mensuelle.

Ensuite je n’oublie pas de renseigner la liste des sites à suivre pour ces mots clés, tant qu’à faire autant suivre les concurrents. Vous vous souvenez, on peut trouver ça facilement tout en bas de la fiche d’un site. Sinon vous pouvez aussi swichter sur la SERP machine depuis la Nichefinder pour voir le top 10, 20 etc….

concurrents

Une fois que les sites à comparer ont été ajoutés, il suffit de laisser faire l’outil. J’ai choisi une fréquence d’actualisation de 14 jours, je reviendrai donc finir cette présentation dans quelques temps avec plus de données à l’appui. Vous allez voir qu’on va vite choper mal au crâne tellement l’info collectée peut être fine !

Clairement, c’est un MyPoseo en mieux (le test complet de MyPoseo) !

Tous les outils autour des backlinks

Dans le menu du haut, un onglet backlinks vous permet d’accéder à de nombreux tools

La Watch list

Le premier, c’est la Watch list, ça permet tout simplement d’aller monitorer les sites qu’on a ajouté dedans (arrêter de les suivre ou recevoir un alerte par mail).

  • On peut suivre jusqu’à 20 sites dans l’offre à 99 euros par mois
  • Pour ajouter un site dans la Watch list, tapez tout simplement l’URL dans la SERP machine, débloquez la vue avancée (un crédit) puis cliquez sur le bouton jaune ci dessous
ajouter à la watch list

Tool 1 : les backlinks en commun

Cet outil vous permet de saisir de 2 à 10 sites et faire ressortir la liste des backlinks en commun. Cet outil est vraiment pratique pour voir en un coup d’oeil :

  • sur quels sites votre concurrent à réussi à avoir des backlinks (et pas vous). Si il a réussi, pourquoi pas vous ?
  • quels sont vos sites qui ont un lien ou trop de liens entre eux
  • découvrir de nouveaux webmasters avec qui échanger

Sur la page Backlink > En commun, vous pouvez saisir jusqu’à 10 URL et les résultats s’affichent dans un tableau comme ci-dessous. Le chiffre indique le nombre de liens présents sur chaque site, et vous pouvez facilement voir les lignes avec un chiffre en commun

backlinks en commun
Il suffit de cliquer sur le chiffre pour faire apparaître les liens des pages

Tool 2 : extracteur de backlinks

Saisissez de 1 à 100 sites pour afficher les meilleurs backlinks tous sites confondus. Le classement est fait en fonction du Trustflow mais dans l’export CSV vous retrouverez si le lien est do ou nofollow, la date du lien, le topical etc…

meilleurs backlinks

Tool 3 : la timeline de backlinks

Encore un outil qui permet de découvrir des sites partenaires ou concurrents: il permet d’afficher la liste des derniers backlinks effectués, en fonction d’un mot clé :

  • tapez un mot clé
  • affichez les sites (10 ou plus) : ce que vous voyez dans la colonne de droite, ce sont les pages qui ont reçues un lien sur cette ancre
  • cliquez sur affichez les derniers backlinks
timeline

En cliquant sur « afficher les derniers backlinks », vous obtenez la liste de tous les sites (URL source) qui ont fait un lien vers les pages sur le mot clé (ancre) que vous recherchez.

timeline de backlinks
Exemple : Motivation au travail a fait un lien vers wikipedia sur l’ancre « GR20 »

Tool 4 : Same IP Checker

! En tapant l’URL d’un site et en cliquant sur « Analyze », vous verrez la liste des sites hébergés sur le même serveur ! C’est un petit outil pour essayer de détecter les réseaux de sites. Peu d’intérêt dans l’exemple ci dessous puisque le site est hébergé par un CMS en ligne (e-monsite), ça ressort donc l’ensemble des sites sur e-monsite. Idem si vous avez un serveur mutualisé chez un hébergeur lambda

Et bien sûr, comme à chaque fois, il y a une passerelle qui permet de basculer sur l’analyse de la fiche d’un site (flèche noire)

same IP chercker

Tool 5 : URL info

Grosso modo, c’est un récap des fenêtres de la fiche d’identité d’un domaine, qui affiche :

  • les données offsite (TF, CF etc…)
  • les domaines référents
  • les ancres
  • les top backlinks
  • un lien vers la fiche d’identité
  • les mots clés
url info

Tous les outils autour des mots clés

La force de Seobserver, c’est bien sur le backlink monitoring, mais si vous êtes rédacteur, vous apprécierez tout particulièrement les deux outils autour des mots clés. On commence avec Niche Finder qui est un outil dont je vous ai parlé un peu plus haut quand j’ai paramétré une campagne de suivi !

Tool 1 : Niche Finder

Dans Niche inder, vous taper un mot clé ou copier coller plusieurs mots pour obtenir des idées de mots clés ! Ce n’est pas un outil d’analyse sémantique comme 1.fr, simplement ici, vous allez pouvoir obtenir des idées de mots clés et trouver des requêtes auxquelles vous n’auriez naturellement pas pensées.

Allez, on change d’exemple, on va partir avec un exemple de site de niche sur la « tireuse à bière » ! Que me dit la Niche Finder sur cette requête ?

Déjà, je vous conseille de taper votre requête entre guillemet pour éviter ça

niche finder
ça fait ressortir tout ce qui parle de tireuse à bière mais aussi tireuse, bière etc

Avec les guillemets, ça permet de faire ressortir l’expression exacte, et donc les mots clés similaires

niche finder

Classez les résultats par volume (c’est le nombre de recherches mensuelles de chaque mot clés), cela vous donnera une idée du trafic potentiel que vous pourriez aller chercher. Mais qu’est ce que me dit SEObserver ?

Que si je parle de tireuse à bière, il serait quand même intéressant que e parle de la marque krups, Seb et Philipps : des centaines d’idées !

En cliquant en bout de ligne sur « similar », j’obtiens de nouveau une liste de mots similaire, avec le pourcentage de ressemblance aux yeux de google, je vous en parle dans la suite, car cet outil est lié de près au keyword competition checker !

Pour chaque mot clé il est possible de basculer sur la SERP machine, de voir les mots clés similaires mais aussi la saisonnalité ! Pour mon exemple, je peux voir que le pic de trafic pour cette requête, c’est en août (1) puis en juillet (0,82) par contre le creux sera en septembre et octobre (0,35)

saisonnalite

Tool 2 Mot clé : Keyword Compétition checker

Ce tool mériterait à lui seul un article, tant pis je vais encore ajouter un pavé pour finir ma présentation de Seobserver. Clairement, cet outil va vous aider à prendre des décisions en vous aidant à évaluer la compétition d’un mot clé.

« Est ce que ça vaut le coup de bosser cette requête là ? Pas la peine ? « 

Keyword Compétition checker permet d’analyser la puissance des sites déjà positionnés, pour voir si on peut les dépasser et aussi voir comment les petits sites ont réussi à se positionner !

Seobserver propose un outil basé sur l’analyse des SERP pour vous aider à prendre les bonnes décisions : plus besoin de regarder dans quel sens va le vent ou jouer au dé avant de vous lancer dans la création de contenu. Pour chaque mot clé, Seobserver va vous donner les forces en présence et vous dire celles qui peuvent devenir des objectifs : est ce que ce sont des sites faciles à dépasser ou des sites inatteignables !

SEObserver lui se base sur l’historique des SERP et va donc tenir compte de l’historique, des backlinks et des autres métriques des sites qui occupent déjà les premières positions.

Pour ça, tapez un mot clés dans « Keyword Compétition Checker ». Vous arrivez sur un tableau qui reprend donc les 10 premiers résultats de la SERP google, et qui va vous donner des infos sur

  • le linking (colonnes URL et Root Domain) : ce sont les métriques majestic
  • le ranking : ce sont les métriques Semrush : le nombre de mots clés sur lequel le site se positionne (colonne KwS) ainsi que le trafic mensuel lié à ces mots clés (Traff)

Je reprends avec mon exemple des tireuses à bière !

keywordcompetition

Vous découvrez pour les 10 premiers sites :

  • le trust flow
  • le nombre de domaines référents
  • le topical trust flow, voir si le linking des concurrents est fait sur des site de la même thématique (ou non)
  • le top backlinks (en cliquant sur le chiffre dans la colonne RD)
top backlinks
  • l’analyse sémantique de chaque lien top 10 (les mots clés importants, pour voir si on aurait pas oublié un important : un espèce de mini 1.fr intégré 😉
analyse semantique
Cliquez sur A pour voir l’analyse sémantique de la page
  • l’analyse sémantique de la SERP complète (en cliquant en haut à droite sur analyse sémantique SERP complète). Ca permet de voir par exemple que sur les 10 sites du top 10 sur le mot « tireuse à bière », 10 parlent de « tireuse », 9 de « tireuse à bière », 8 de « fûts » etc… Le fait de pouvoir comparer à 10 sites (les 10 meilleurs), c’est une excellente façon de voir si on a pas oublié une expression importante ou un terme essentiel
analyse sémantique

Cela va même bien plus loin que ça ! En cliquant sur le chiffre de cette colonne, Seobserver vous dit même où est placé le mot clé et combien de fois l’expression apparaît sur chaque site. Exemple pour « Boulanger », premier sur le mot « tireuse à bière », le mot « bière » apparait 61 fois dans la page, dans le title, la description, en h1 etc….

occurence mot clé
  • les mots clés similaires : comparer les SERP entre elle pour voir quels sont les mots clés similaires au yeux de google, et éviter de faire des pages « inutiles »

Par exemple, pour reprendre le thème GR20, je vais éviter de faire une landing page « GR20 » et une autre optimisée « Corse GR20 » car pour Google c’est pareil. Bien sûr, cet outil va aussi vous donner des idées de mots clés et de pages thématiques

mots clés similaires

Kevin nous a fait l’honneur d’une vidéo à ce sujet, avec 3 exemples concrets !

Mon avis sur SEObserver

J’ai pris ma licence pour l’année.

Je cherchais un logiciel SEO « tout en un », j’ai l’impression qu’il y a même plus ! Je me suis surpris à passer deux nuits dessus juste en analysant des fiches de sites, en passant de backlinks en backlinks, en regardant les structures de pages etc.. Comme j’ai fait pour la course à pied, je vais devoir m’accorder un temps hebdomadaire pour ne pas passer trop de temps sur Seobserver. L’analyse c’est bien, mais ça ne sert à rien tant qu’il n’y a pas de mise en pratique derrière !

C’est surement mon premier job de technicien support qui me rattrape mais je trouve qu’il manque un peu d’info : tous les utilisateurs doivent tellement être calés en analyse SEO qu’ils n’ont pas besoin d’explications. Le petit didacticiel de prise en main est très bien fait mais il ne va pas au bout de la présentation, il y a beaucoup de choses à découvrir par soi-même, d’autres qu’on découvrira au fur et à mesure !

Il y a bien des articles de présentation de Seobserver, des articles de blogueurs qui donnent leur avis mais très peu de tutoriel ou d’article de présentation plus complet (pour des gens comme moi, qui sont plus basés sur l’écriture que sur l’analyse). Il y a un seul tuto vidéo (qui est énorme par contre) dans lequel Kevin laisse entendre que d’autres vidéos sont à venir, le blog est vide 😉

Ce sera le seul reproche et du coup vu que j’ai passé un peu de temps dessus, je me tiens à votre dispo pour répondre à vos questions en commentaires ! L’outil est bougrement fourni, mais on ne sait pas forcément par où commencer l’analyse quand on est débutant !

GUIDE DU RÉFÉRENCEMENT : je vous invite à continuer votre lecture à travers le guide du référencement naturel, qui vous permettra de vous familiariser avec le SEO et optimiser le référencement naturel de votre site web.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*