Noms de domaine expirés : les trouver et en acheter

Vous le savez peut être déjà mais acheter un nom de domaine, ce n’est jamais définitif ! C’est un achat à plus ou moins longue durée. Quand vous créez un site, vous choisissez un nom de domaine, pour un an, renouvelable chaque année (ou pas). Ce qui signifie que chaque année, des dizaines, des centaines, des milliers de noms de domaine ne sont pas renouvelés par leur webmaster, que potentiellement vous pouvez donc acheter et utiliser pour un projet web ! Si vous achetez un nom de domaine qui a déjà été utilisé dans le passé, on parle alors d‘achat de nom de domaine expiré. Est ce que c’est légal ? Est ce que c’est bien ? Grosse intrigue : voici un article de présentation pour comprendre l’univers des domaines expirés et redonner vie à l’un deux !

Rappel : la vie d’un nom de domaine

Je commence avec un rappel, qui s’adresse vraiment aux débutants. Si vous créez un site et que vous achetez un nom de domaine (exemple : jeremy-vaucher.com), il faudra débourser 6 et 10 euros, ça dépend l’extension (ça peut être bien plus pour des extensions exotiques). Dans tous les cas, c’est le prix PAR AN ! Un nom de domaine est à vous pour une durée d’un an (sauf si vous l’achetez pour 10 ans d’un coup mais dans ce cas vous payer le prix annuel x 10)

nom de domaine

Si vous le laissez expirer, à la date d’anniversaire, le nom de domaine va se couper, votre site ne va donc plus fonctionner : il n’est pas pour autant remis en vente immédiatement : il est bloqué pour une période pouvant aller de 30 à 40 jours, pendant laquelle vous avez encore la possibilité de renouveler sans taxe. Ensuite il passe en « redemption period », vous pouvez encore le renouveler mais avec une pénalité financière. Et seulement à l’issu de cette période, votre domaine sera remis sur le marché !

Une fois votre nom de domaine est expiré, il peut donc se passer 45 à 60 jours (voire plus) avant qu’il ne retombe dans le domaine public et soit acheté de nouveau par quelqu’un, pour une nouvelle vie, sur un nouveau site.

Acheter un nom de domaine expiré, c’est donc redonner vie à un domaine qui a déjà eu une vie sur un site web et qui va reprendre du service pour un autre projet web !

Pourquoi un nom de domaine devient expiré ?

Rien de tels que des exemples pour bien comprendre pourquoi un nom de domaine deviendrait expiré !

Michel a créé un blog de jardin sur « michel-jardin.com« . Il publie régulièrement du contenu pour partager sa passion avec les autres mais au fil du temps, il se lasse, ne publie plus d’article, ne se connecte plus, ne relève plus ses mails et laisse tomber son site. A la fin de l’année en cours, son nom de domaine n’est pas renouvelé. Il tombe en redemption period puis il est remis sur le marché !

Autre exemple : une entreprise fait faillite : la boite ferme, le site aussi, le nom de domaine est remis sur le marché ! Attention, il faut vous assurer que la marque ne vous rattrape pas derrière

Si une personne oublie de renouveler un domaine, elle a largement le temps de se retourner pendant la période de grâce ou de redemption : laisser un nom de domaine expirer c’est donc une démarche en général volontaire !

En général, un nom de domaine n’expire donc pas par oubli, mais plus parce que le travail qui était réalisé n’apporte pas les résultats escomptés.

Comment savoir si un nom de domaine a déjà été utilisé ?

Quand vous recherchez un nom de domaine, le registrar vous indique si celui ci est libre ou non mais ne vous dit pas si il a déjà été utilisé dans le passé. Il m’est déjà arrivé de ne pas vérifier et d’acheter, par le plus grand des hasards, un nom de domaine qui avait déjà eu une vie par le passé ! Grave ? Pas forcément !

Pour regarder si un nom de domaine a déjà été utilisé dans le passé, vous pouvez tout simplement utiliser la wayback machine, qu’on appelle aussi web archive : https://web.archive.org/ C’est le site « archive » du web, qui permet d’avoir une photo d’un site à un moment donné (en réalité, c’est bien plus qu’une photo vous verrez).

Exemple : je vais lancer un blog de running, je souhaite utiliser le nom de domaine : totorunning.fr. Mon registrar (le bureau d’enregistrement du nom de domaine) me dit qu’il est disponible, que je peux l’acheter

ndd libre

La web archive me dit que le nom de domaine a déjà eu une vie dans le passé ! Je peux même consulter les pages du site à un instant précis de sa vie, voir comment le contenu a évolué etc….

webback machine

Avant de l’acheter, il faut donc pousser les investigations, car en achetant le nom de domaine, vous achetez ce qu’il a laissé derrière lui : sa réputation. On verra ça plus bas dans l’article

Quels sont les avantages d’utiliser un nom de domaine expiré ?

Quand un webmaster créé un site, celui ci va avoir une vie sur le web : au fil du temps, du contenu va être créé, le nom de domaine va être indexé, le site va faire du trafic et être recommandé par d’autres sites : le site va avoir une vie et va trouver une place sur la toile.

A travers cette phrase, il y a plusieurs critères importants qui sont en fait les avantages du domaine expiré :

  • l’âge du domaine : les moteurs de recherche donnent de l’importance aux noms de domaine anciens. L’âge du nom de domaine dépend de l’année de sa création, c’est à dire la première fois qu’il a été acheté par un premier « propriétaire » (même si il a changé de main plusieurs fois). C’est mieux d’avoir un nom de domaine avec de la bouteille, vous serez déjà sorti de la période « bac à sables » !
  • Les backlinks : si un nom de domaine a déjà eu une vie dans le passé, des liens ont été créés vers celui ci. C’est ce qu’on appelle les backlinks. Quand un nom de domaine expire, les webmasters qui avaient recommandés le site à travers un backlink ne sont pas forcément alertés que le lien est rompu quand le domaine expire, donc les backlinks peuvent rester. En achetant un nom de domaine qui a déjà eu une vie, vous achetez donc dans le lot les backlinks associés. Attention, ce n’est pas forcément un cadeau on verra pourquoi plus loin ! Les backlinks sont analysés par Google, ils font partie des critères importants pour le référencement d’un site web mais il n’y pas que les backlinks à regarder, ça peut être un piège.
  • récupérer une partie du trafic : vous allez potentiellement pouvoir rediriger les pages qui faisaient du trafic via ces backlinks, profiter des recommandations faites sur les forums ou les commentaires.
  • Récupérer les métriques : les trust flow, citation flow, les indicateurs de qualité de Moz ou Majestic.

Autres avantages avancés par des webmasters moins scrupuleux : récupérer le contenu qui était sur les pages du site. Attention :

  • c’est illégal : ce n’est pas parce que le nom de domaine n’a pas été renouvelé par son propriétaire que le contenu est « open bar ».
  • c’est dangereux ! Si le webmaster (ou qu’un autre webmaster passé par webarchive) remet le contenu en ligne, vous allez relayer du contenu dupliqué : vérifiez avec kill duplicate !

Tous les noms de domaine expirés sont intéressants ?

Non pas forcément, il y a des noms de domaine qui auraient pu :

  • être pénalisés par Google, auquel cas l’acheter ne serait pas forcément une affaire (j’ai bien dit pas forcément, Google peut pardonner)
  • servir à créer un site dans une thématique qui n’est pas la votre : l’acheter ne serait donc pas forcément un avantage si vous êtes dans une thématique complètement différente, encore une fois il n’y a pas de règle en témoigne marine2017.fr
  • servir à faire des redirections : dans le but de récupérer le jus du domaine, certains référenceurs les utilisent à court terme, dans le but de « pousser un autre site ».
  • avoir un contenu qui n’est pas propre : des sites porno par exemple ? Google n’est pas fan !

Cependant, Google peut pardonner et vous redonner une chance, à vous de tester !

Comment choisir un nom de domaine expiré qui vaut le coup ?

J’entends par là un nom de domaine qui va vous permettre de gagner des positions plus vite qu’un nom de domaine « vierge ».

Analysez son historique

Pour ça vous pouvez utiliser la Webarchive, qui prend des « photos » à certaines dates, vous pouvez donc voir à quoi le site a servi depuis sa création : vous verrez le contenu et si il a servi à faire des redirections.

Analysez les métriques

trust flow, citation flow et les indicateurs sur Moz, Alexa ou Semrush. Cependant, ce ne sont pas les critères les plus importants car Google « gèle » le score quand il expire, vous n’aurez le score réél qu’une fois qu’il sera remis en ligne. C’est tentant d’acheter un nom de domaine avec un trust flow de 20 sur Youdot et décevant de se rendre compte qu’il est de 4 quand vous remettez le site en ligne !

La thématique du domaine

Regardez aussi la thématique du nom de domaine : c’est quand même mieux de créer un site de jardin avec un domaine expiré de jardinier amateur que sur l’ancien domaine d’un site de vente de chaussures pas chères. Si un site change de thématique, Google ne va surement plus donner la même importance aux liens précédemment créés. Pour ça vous pouvez utiliser la wayback machine ou regarder le topical trustflow du domaine, personnellement j’utilise Seobserver

Analysez les backlinks

Ce n’est pas la quantité qui compte, mais la qualité et leur emplacement : attention, c’est très facile d’avoir des milliers de backlinks (en ayant tout simplement un lien dans un footer ou une sidebar). Idéalement, les liens doivent être intégrés dans des pages de contenu (il y a moins de chance qu’ils disparaissent). Et n’oubliez pas de vérifier si les liens sont en follow ou nofollow (200 domaines référents qui font des liens en nofollow ça ne sert à rien non plus). Encore une fois, je ne peux que vous recommander Seobserver pour ça

Regardez le nombre de domaines référents

Les domaines référents, ce sont les sites uniques qui font des liens vers le domaine expiré. Par exemple, ce domaine expiré, avec 417 domaines référents ressort du lot

apicsud

Mais quand on analyse les backlinks sur Seobserver, on se rend compte que 90% sont des liens sans valeur, de theglobe ou advertise-site.org

analyse backlinks

Regardez les ancres

Analysez les ancres qui étaient utilisées, si elles ne sont pas trop sur-optimisées : les ancres doivent être naturelles, différentes et dans la thématiques (idéalement aussi dans la bonne langue).

Enfin

Essayez de voir si le nom de domaine n’a pas été pénalisé par Google

Tapez le nom de domaine sur webarchive pour voir comment il a été utilisé, si il a servi à afficher du contenu limite, dans une autre langue etc…

Comment trouver des noms de domaine expirés ?

Jérôme, a travers sa formation sur les noms de domaine expirés pourrait vous en parler pendant des jours, je me contente d’un condensé :

La méthode manuelle :

Attention, c’est carrément archaique mais c’est facile et c’est gratuit ! Vous ouvrez un annuaire dans la thématique de votre choix (soit un annuaire généraliste, soit un annuaire spécialisé) puis vous cliquez sur les liens pour ouvrir des sites.

liens main

Un site en erreur a peut être son nom de domaine expiré (peut être pas) : il faut vérifier sa disponibilité ! C’est un travail de fourmi interminable ! Vous allez vite opter pour une autre méthode. Pour être sur de trouver un domaine dans la thématique, vous pouvez aussi ouvrir des sites de concurrents pour voir si des liens qui en sorte ne sont pas des domaines expirés.

La méthode « scrap »

A l’aide d’un outil gratuit comme Xenu par exemple, vous pouvez crawler le site de votre choix et facilement regrouper dans un fichier CSV les sites qui ne fonctionnent plus, en « no such host » (pas d’hébergement rattaché).

parcourir un site avec Xenu

Malheureusement :

  • cela ne veut pas dire que le nom de domaine est vraiment expiré, il peut être acheté sans être rattaché à un hébergement
  • il faut vérifier les métriques
  • il faut vérifier la disponibilité mais aussi l’historique et essayer de comprendre comment le domaine a été utilisé par le passé.

J’ai été amené à choisir un nom de domaine pour un blog perso, j’ai volontairement choisi un nom de domaine expiré que j’ai trouvé avec cette méthode : https://www.jeremy-vaucher.com/referencement/etude-de-cas-xenu

Avec des plateformes de ventes ou d’enchères

Il existe de nombreuses plateformes qui s’occupent de trouver les domaines expirés (ou les domaines qui sont en redemption period et qui seront remis sur le marché quelques jours plus tard). Vous n’avez pas à chercher ! Si vous êtes un chasseur du web, il n’y a aucun plaisir avec cette méthode ! Ce sont des places de marché sur lesquels les noms de domaines sont mise aux enchères ou en achat immédiats.

test youdot

J’ai testé Youdot dernièrement mais il en existe d’autres comme Domstocks, Kifdom ou encore l’énorme base de expireddomains.net

La méthode ExpiredPack :

ExpiredPack est un outil en ligne, payant sur lequel vous demandez à l’outil de crawler les annuaires ou sites de votre choix ! Outil payant avec possibilité de prendre juste une semaine d’abonnement, ce qui est fort pratique pour se faire une semaine spéciale expi !

expiredpack

Vous avez un résumé détaillé de tous les domaines expirés, avec des tableaux pour analyser les métriques directement sur l’interface !

J’ai testé ExpiredPack et je vous propose un article de présentation ici : https://www.jeremy-vaucher.com/referencement/expiredpack

ndd expires

Autre technique, Serimp

https://serimp.fr est un outil gratuit sur lequel vous tapez un mot clé et le site vous ressort des noms de domaine disponibles avec ce mot. Intéressant pour dégrossir ou faire une recherche rapide ! Vous ne pouvez pas vous fier qu’à cette outil pour trouver un site car la thématique n’est pas forcément liée au mot clé contenu dans l’URL du domaine

serimp

Bonne chasse au nom de domaine !

1 Commentaire

  1. Bonjour Jérémy et merci pour cet article !

    Une fois ton domaine expiré acheté, tu peux juste faire une 301 vers des pages similaires d’un domaine sur la même thématique ? Ça marche encore en 2020 ?

    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*