Baisse de revenus publicitaires, comment l’expliquer ?

Si vous éditez des sites web et que vous avez des revenus publicitaires, vous allez suivre quotidiennement l’évolution des chiffres. Certains jours, il peut y avoir de belles surprises, et d’autres jours à l’inverse, une chute brutale des revenus. Quand on passe par une régie comme Adsense ou Ezoic, en général les revenus sont stables si votre trafic est stable. Mais il peut y avoir des périodes de baisse constantes, assez difficiles à expliquer : voici quelques pistes pour vous rassurer et essayer de comprendre pourquoi vos revenus publicitaires baissent !


Je vais parler principalement d’Ezoic dans cet article car j’ai déjà écrit un article qui donne des pistes pour expliquer une baisse de revenus Adsense.

Ezoic, c’est une alternative à Adsense, qui permet de monétiser son site web, il y a quelques différences majeures, notamment au niveau des résultats financiers ! Je vous invite à lire ici mon test et avis sur Ezoic

Quelques mots clés importants

Avant de rentrer dans les explications, voici quelques définitions nécessaires pour comprendre la suite

Ads rate : c’est le taux d’annonce en ligne. En quelque sorte ça va vous dire si il y a des annonceurs qui vont être prêt à payer pour afficher de la publicité votre site

EPMV : c’est une métrique qui donne le revenus pour 1000 visiteurs. En gros, cette donnée vous permet de savoir combien d’argent vous gagnez pour 1000 visiteurs sur l’ensemble de votre site

Alors maintenant, voyons pourquoi vous pourriez être concerné par une baisse de revenus publicitaires ?

Explication 1 : c’est la conjoncture, c’est comme ça on y peut rien !

Ce qu’on se demande immédiatement quand on analyse ses revenus publicitaires, c’est « est ce que ça baisse pour tout le monde ou juste pour moi ? »

Comme pour la bourse, il y a un index des publicités qui évolue selon la conjoncture ! Pour Ezoic par exemple, cette info est publique, vous la trouverez sur cette page : https://adrevenueindex.ezoic.com/

Que remarque t-on en choisissant « France » ? On constate une baisse générale (point 3 sur le graph ci dessous). Et ça, c’est indépendant de mon site, d’une perte de position dans les SERP ou de la saisonnalité !

C’est la fluctuation du marché des publicités.

index ads rate

Le point 2, c’est la période de confinement, le point 1, c’est la période actuelle N-1. Et le gros pic entre 1 et 2, c’est tout simplement le black friday !

Ce qui est intéressant, c’est de comparer par grande période.

Que peut-on interpréter ? La baisse de revenus est d’abord expliquée par une baisse de vente de publicités. Mais pourquoi ? Grossièrement, c’est parce qu’il y a moins de personnes qui achètent de publicité, donc vous en avez moins à afficher ! Et comme il y a moins de monde, la publicité coute moins chère, donc vous touchez moins.

Cela peut être expliqué par une période sans visibilité, des nouvelles mesures de confinement en ligne de mire, la fin d’un semestre etc…..

Explication 2 : baisse des visites et pages vues

En regardant sur google analytics ou directement sur mon interface analytics de Ezoic, je constate que je subis une baisse significative de trafic. Du coup c’est logique (à EPMV identique) : moins de visiteurs, moins de trafic, moins de revenus publicitaires !

revenus publicitaires ezoic

Ce n’est pas une chute brutale liée à une pénalité en terme de SEO, mais tout simplement une baisse liée au changement de saisonnalité ! Et c’est logique, la plupart de mes sites parlent de randonnée, le début de l’hiver est la période creuse en terme de trafic mais aussi en terme de revenus publicitaires !

Explication 3 : baisse de l’EPMV

L’EPMV, c’est le revenus pour 1000, tout site confondus. Vous pouvez très bien avoir une hausse de trafic et une baisse de revenus publicitaires si votre EPMV chute. Dans mon cas c’est l’inverse, j’ai une baisse de trafic (que j’explique par une baisse de la tendance sur l’ensemble de mes sites, liée à mes thématique) mais une hausse de l’EPMV. J’ai moins de trafic mais un gain plus important pour 1000

EPMV

Conclusion : si vous avez bien vérifié que vous n’avez pas subi de pénalités ou de coupures sur vos sites, vous pouvez essayer de creuser sur votre interface Ezoic ou Adsense pour comprendre pourquoi vos revenus ont baissé. Mais malheureusement, vous ne pourrez pas y faire grand chose à part comprendre et attendre !

Explication 4 : CMP et RGPD

CMP signifie « Consent Management Platform ». C’est une plateforme qui permet de collecter et restituer l’accord donné par l’internaute vis à vis de la navigation sur un site web. Source : « Une CMP gère donc les procédures de collecte d’autorisations, celles d’accès au données, mais également la problématique de la preuve ».

Dans le cadre du RGPD, c’est obligatoire aujourd’hui ! Le plus gros inconvénient, c’est que ça peut entraîner une baisse de trafic, donc une baisse de revenus car les internautes peuvent avoir tendance à quitter le site plutôt que d’autoriser les cookies et continuer.

cmp rgpd

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*