Prem's sur la Vamotivée 2012

"Villeneuve d'Asq, ici Villeneuve d'Asq, 7h d'arrêt pour la Valmotivée".

C'est pas pour fayoter mais ils assurent chez Valmo, c'est toujours un bon moment. Plus de 100 balises, un raid assez court (de 14h à 21h) où l'effort n'est pas à gérer. Il faut être au taquet du début à la fin pour essayer de rentrer les 108 balises réparties sur 3 secteurs différents. Le programme était copieux, pour le commun des mortels, l'ensemble du parcours n'était pas faisable. Je pense même que Chuck Norris aurait douté de ses capacités en voyant la carte VTT. 14h10, fin du briefing "(...) et souvenez-vous, un bon raideur est un raideur vivant". C'est vrai que c'était un raid très urbain, fallait savoir sortir le nez de la carte pour faire gaffe aux voitures.

vtt.jpg

Il y avait 3 boucles, à effectuer dans l'ordre de son choix, avec un retour à chaque fois au centre de course. Voici le synospis de la course. Notre stratégie était la suivante :

1- Partir sur la branche 1, à dominante "orientation pédestre".
Plus de 15km de CO urbaine, qui comprenait en plus une petite CO en parc assez filoute. Deux cartes très intéressantes. Commencer par cette branche, ça nous a permis d'être très lucide et de ne pas faire d'erreur d'orientation. Tandis que Rémi orientait sur la section trail qui devait nous conduire à l'entrée de la carte IOF, j'étudiais le cicuit. J'avais bien vu que la balise 7 était planquée dans une zone blanche "Ravito" mais c'est bien plus tard sur la course, en jardinant dans cette zone que j'ai tilté. Sur la carte, la zone était découpée et c'est sur le gobelet distribué au départ que la partie manquante de la carte était dessinée. Très fun, mais 10 minutes de perdues pour nous :)
Carte CO urbaine / carte du parc / carte suivi corridor

co-orbaine.jpg co-fort.jpg

nico-tibo-177.jpg nico-tibo-2.jpg nico-tibo-46.jpg nico-tibo-87.jpg

2- Ensuite, nous partîmes sur la branche 3 (j'ai toujours rêver de raconter des trucs au passé simple), c'est-à-dire sur la section "run and bike": un road-book nous conduisit jusqu'à l'entrée d'une CO circuit (très glissante) dans l'enceinte d'un fort. Des petits tunnels, des souterrains, des murs, des talus glissants, une végétation dense, elle fit une petite CO technique. Sur le R&B je laissai (pas de "s" au passé simple) Rémi sur le vélo pour m'entamer à pied. Accoché à la tirette, ça galopait bien. Big-up au dessinateur, c'était un road-book non conventionnel, fait main et très bien ficellé.

numeriser.jpg

Carte CO fort Road-book

3- Terminer par la branche à dominante VTT. 50km était prévu, nous avons opté pour le choix suivant: entrer sur la carte par le corridor nord, aller le plus vite possible à la section CO urbaine au score (en chipant avant la balise 3 et 1), puis faire à nouveau quelques postes en VTT avant de ressortir par le corridor sud. Nous nous étions fixé la barrière de 19h25 à l'entrée du corridor pour être à 19h40 dernier délai à l'entrée de la CO de nuit. Si vous vous demandez pourquoi Rémi à une tête bizarre en début de semaine, sachez que c'est sur ce corridor effectué dans le noir qu'il a mangé bien cordialement une branche dans l'oeil. ^^ Rô la tronche !

remi.png

Carte VTT Corridor / carte VTT'O / carte CO score / CO en ligne

vtt.jpg

La CO de nuit : le temps de faire la transition, il nous restait donc 1h15 pour ramener un maximum de postes. Une épreuve originale puisque dans le SAS de prise de carte, il fallait laisser sa frontale et donc orienter dans le noir. J'avais déjà orienté bourré ou encore orienté tout nu mais jamais encore je n'avais eu l'idée farfelue d'orienter dans le noir ^^. Comme c'était une grosse CO urbaine avec 5/6 postes en forêt, on a privilégié les postes en ville, en utilisant les lampadaires et notre cerveau pour mémoriser les itinéraires en forêt. La précision est de rigueur car tu peux passer sur le poste sans le voir alors que tu en as caressé la toile avec ton genou. Sur un des derniers postes en forêt, alors qu'on avançait à taton les bras en avant, je me suis quand même demandé ce que je foutais là. Nous arriverons avec 6 minutes d'avance sur la barrière horaire.

Bilan : bon raid, bonne bouffe, bonne bière et bon panier garni, bref : content ! Les résultats

nico-tibo-435.jpg

raid multisports