L'Ecouvillonaise: une course d'orientation de nuit à coté de Compiègne

Si je devais résumer l'Ecouvillonaise en deux mots : physique et tactique. Une course d'orientation de nuit physique car il fallait s'enquiller 43km (et quelques mètres de dénivelé). Mais aussi tactique car il fallait jongler entre les cartes (à différentes échelles) pour trouver le parcours idéal. Organisée par nos amis de Tean Ecouvillon Aventure, c'était la 4e édition, et selon moi la plus réussie !

Je fais équipe avec Manu, un trailer qui galope fort et avec qui j'ai fait le tour du Mont Blanc. A 18h, quand le départ est donné, je réfléchis peu. Comme il n’y a pas de porte horaire intermédiaire, je décide de partir sur la carte IGN. Ce choix permet de commencer à courir sur les longues portions et réfléchir au circuit en trottant (et c'est plus simple de tracer le circuit quand il fait jour).

J’opte pour l’entrée sur l'IOF2 par le point A avec une première sortie de la carte à la balise 17. Après avoir effectué la boucle au nord de l'IGN, nous entrerons de nouveau sur l'IOF2 à la balise 12. Une fois le passage obligatoire traversé, il ne nous restait plus qu’à ressortir par le point B puis ramasser les balises sur la carte cadrastralle et enfin l’IOF. Facile non ? Voila comment résumer 4h45 de course en trois lignes. Le tracé parlera plus (l’aller en bleu, le retour en violet). 

Nous avons vraiment été gâté. Bien plus que la victoire, je retiendrai surtout le beau coucher de soleil avec les chevreuils en contre-jour à l'orée de la forêt mais aussi le grand ciel étoilé pendant toute la course ! Physiquement, c'était un jour où la forme était au rendez-vous (tellement en forme que je me suis même surpris à prendre le temps de contrôler que l'étoile polaire était bien à cinq fois la distance qui sépare les deux étoiles extrèmes de la casserole et que cette dernière indiquait bien le nord ! ^^ ) 

Nous avons été de ceux qui n'ont pas été confrontés aux problèmes de balises volées et/ou brulées. La chance ! Organisation au top, un grand merci à la fine équipe de TEA. Une seule toute petite remarque : la carte IGN était assez compliquée à lire (problème de résolution et/ou qualité d'impression je pense)

Les cartes 

course de nuit course d'orientation