Récits de courses et de balades

  • Noctorientation 2010 : résultats, cr et cartes

    Je retrouve Romain et Patrice à Anthony. L'équipe de génération raids est réunie et prête à prendre le départ du circuit long de la noct'orientation (première course du challenge des nuits franciliennes). En faisant connaissance, on avale des pâtes froides (infectes), on vérifie le matos et on se le répartit : 3 batteries pour les phares, 2 petites frontales en rab, boussole, feutre, pochettes plastique, tout est ok ! On blinde les camels de ravito solide. Au menu ce soir : des barres de céréales, des crèpes au chocolat et des briochettes aux rillettes de saumon (arf !).
    C'est une première pour moi sur une course d'une telle distance (la noct'orientation, c'est plus ou moins 8h de course d'orientation de nuit, sur une distance de 50 à 60 km). Petit coup d'oeil rapide sur les consignes de course: "une soupe chaude et des ostéopathes vous attendent à l'arrivée". Pafait, plus qu'à se déchirer !

    Lire la suite

  • Cops Night !

    La Cops night est une course de nuit comptant pour le challenge des nuits franciliennes, la 3e après la Noctorientation et l'Orient'Oise. C'était une course au score, 3h pour ramener 29 postes, sur une carte au 15.000 et une autre au 10.000. Le départ est donné "en chasse" (contre la montre toutes les 30"). C'était très bien tracé, stratégique, avec plusieurs possiblités d'itinéraires. Pas évident pour moi de rentrer dans la carte au 1/15.000e. Au poste 39, il n'y avait pas de boitier mais une carte donnant l'emplacement d'un poste à reporter. Même chose au poste 40. J'ai perdu de nombreuses minutes avant de comprendre qu'il fallait chercher l'emplacement du poste sur l'autre carte ! Quelques minutes perdues par ci par là (entrée et sortie de poste 48 - choix d'itinéraire pour la 36 et crampes sur la fin :-( ) mais globalement satisfait.

    Les résultats

  • Course d'orientation dans la forêt des 3 pignons

    Courir en élite, ça pique ! Ce week end, c'était la première nationale en forêt de Fontainebleau, sur le circuit des 25 bosses. Un bon week end de CO qui a commencé par une moyenne distance en forêt de Poligny, sur la carte des CFC 2003 (La mer de sable). Le dimanche matin, on a couru à Fontainebleau, au milieu de la forêt des 3 pignons, sur un circuit très technique à travers les rochers et de vastes zones sablonneuses. Une forêt très prisée par les grimpeurs !

    Résultats

    Analyse gps sur Matrace

  • CO de nuit dans la forêt de Larchant

    Ce week-end, c'est Esprit raid qui a organisé la 5è course du challenge des nuits franciliennes. En arrivant près du lieu de course en voiture, on a vite compris qu'on allait manger du rocher !  J'avais déjà couru dans cette zone il y a quelques année, une middle sur le rocher de l'éléphant. Cette fois, c'était une course au score (52 postes en moins de 3h, sur une carte au 1/10.000e, dont une partie zoomée au 1/5000e). Bilan : une CO de nuit dans les rochers de Fontainebleau, c'est comme le circuit des 25 bosses, c'est le dépaysement assuré !

    Résultats

  • La France du nord au sud en vélo : l'itinéraire détaillé

    "Ayéé, suis rentré ! " Voici le circuit que j'ai effectué en vélo (départ : Amiens, Arrivée: Montpellier/Béziers). Il ne s'éloigne pas trop de l'itinéraire théorique, grossièrement dessiné il y a quelques semaines.

    Le circuit :
     -Pas de dénivelé. Sauf entre le canal de Bourgogne et Beaune, un peu de côte pour arriver en terre sainte du pinard (vers Crepey, Nantoux).
    - 130 km en moyenne par jour. 
    - 1100 km au total.

      

    L'objectif était de longer un maximum les fleuves et canaux pour rouler tranquillement. Ce n'est pas une si bonne idée en 2011 : peu de chemins de halages sont goudronnés et ceux en terre ne sont pas au top pour de la rando à vélo (hautes herbes, pavés).  A ce jour, la piste cyclable qui doit relier le lac Léman à la méditerranée n'est pas terminée, elle est en place par section, quelques kilomètres par ci par là le long du Rhône autour de Valence. Il y a aussi quelques voies bleues. Dans la Drôme, j'ai croisé une personne qui travaille sur ce projet de piste cyclable continue, il m'a dit que le projet aboutira en 2013. En attendant, il faut mieux compter sur les départementales. 

    C'était plutôt une galère de :
    - traverser les villes, même celles de tailles moyennes (Châlon-sur-Saône, Valence). Entrer dans Lyon aurait été compliqué tout seul. Merci @florentligney, un twittos amateur de vélo qui m'a proposé son aide pour rejoindre le centre ville. Il a rédigé un petit récit de notre web-story sur son blog de vélo.
    -Prendre la flotte ! Heureusement, une seule matinée d'orage et des sacoches étanches. (NB: ne pas partir avec une tente trop petite sans double toit, sinon, la nature est stricte : duvet = éponge)

    C'était plutôt cool de :
    - Faire du vélo toute la journée.
    - Ne pas avoir un itinéraire fixe pour faire des crochets et visiter des coins qu'on ne voient qu'en général que de sa voiture (je pense par exemple à la forteresse de Mornas, que j'ai toujours vu de très loin, en passant par l'A6).
    - Revoir le Ventoux, le géant de Provence, surfé quelques semaines avant lors du raid des dentelles.
    - Arriver à la grande Motte tout puant sur son fidèle destrier et demander avec son accent picard : "Dans quel sens quelle est la mer ? "
    -Finir par le canal du midi : tout comme le canal de Bourgogne, il est très bien aménagé pour les vélos.  

    Et pour finir, voici la liste de mon équipement et quelques photos souvenir